Comment comptabiliser la trésorerie ?

La comptabilité de trésorerie est une technique d’enregistrement comptable basée sur les flux de trésorerie que sont les encaissements et les décaissements. Il peut être appliqué par l’entreprise quelle que soit sa forme juridique. Mais ce dernier doit appartenir au régime de la déclaration contrôlée ou au régime réel d’imposition.

Le fonctionnement de la comptabilité de trésorerie

Au cours de l’exercice, seules les variations de trésorerie sont enregistrées dans le compte. En raison du principe de la comptabilité de caisse, chaque paiement effectué par un fournisseur ou même un achat par un client sera enregistré avec les dépenses et les recettes. Les dettes et les comptes débiteurs ne sont déterminés qu’à la fin de l’exercice. Avec la comptabilité de trésorerie, les entrepreneurs peuvent facilement tenir leurs comptes. Par conséquent, cela inclut l’enregistrement des achats pour chaque paiement effectué par les fournisseurs et l’enregistrement des ventes pour chaque paiement effectué par les clients. Les créances et l’encours des dettes sont enregistrés dans les comptes à la clôture de l’exercice. Pour ce faire, toutes les factures de dépenses et factures clients qui ne sont pas payées à l’échéance doivent être enregistrées. Le règlement s’effectuera au cours du prochain exercice. Du fait de ce mode de fonctionnement, la comptabilité de gestion a été simplifiée, le temps nécessaire fut fortement réduit, diminuant ainsi le coût du comptable chargé de l’opération. La différence entre la comptabilité de trésorerie et la comptabilité d’engagement est que la dette et les comptes débiteurs ne seront pas reconnus avant la fin de l’exercice. Pour plus d’informations, bilan-comptable.fr

Les avantages d’en tenir 

La comptabilité de trésorerie peut faire gagner beaucoup de temps. Dans une entreprise bien organisée, du point de vue de la gestion, cela permet aux comptables de traiter leurs dossiers dans un délai plus court, ce qui rend les honoraires payés moins importants. En adoptant cette méthode, il est également possible d’utiliser un logiciel comptable moderne, offrant la possibilité de récupérer directement le relevé bancaire dans le grand livre, réduisant ainsi le travail de saisie comptable à effectuer. En outre, la comptabilité de trésorerie permet une classification simplifiée des pièces comptables. Pour cela, il suffit d’associer les ventes et achats mensuels aux relevés bancaires par ordre chronologique. Pour optimiser le temps de travail des comptables administratifs, il est recommandé de classer les achats et les ventes par ordre mensuel et chronologique derrière les relevés bancaires correspondants. En principe, les entreprises relevant des Bénéfices Industriels et Commerciaux ou BIC doivent maintenir une comptabilité d’engagement, contrairement aux entreprises relevant des bénéfices non commerciaux ou BNC.

Les inconvénients de la comptabilité de trésorerie

Le fait de ne considérer que les revenus et les dépenses peut être préjudiciable aux entrepreneurs dans une certaine mesure. En effet, si des dépenses importantes ne sont pas payées en fin d’année, ces dépenses ne seront pas déduites du résultat et, par conséquent, ne contribueront pas à la réduction fiscale et sociale de l’entrepreneur. Assurer la gestion financière d’une telle comptabilité n’est pas facile non plus. C’est notamment le cas lorsqu’une entreprise qui tient un compte de trésorerie prépare des déclarations de TVA mensuelles, et prend également en compte les débits à compter de la date de la facture lors de la déclaration des transactions. C’est pourquoi il est recommandé aux entreprises qui tiennent des comptes de trésorerie d’adopter un système simplifié pour toutes les questions liées aux déclarations de TVA. Grâce à ce système, la déclaration est établie à la fin de l’exercice, date à laquelle les dettes et créances impayées sont enregistrées dans le compte. En comptabilité de trésorerie, le bilan et les résultats ne refléteront pas le processus réel de l’exercice, car compte tenu de son modèle de fonctionnement, centré sur les dépenses et les revenus, toutes les opérations impayées ne sont pas considérées.

Tenir une comptabilité de trésorerie

Toutes les entreprises ne peuvent pas exercer une comptabilité de trésorerie. Elle n’est autorisée que pour certaines sociétés en BIC et sociétés en BNC. Classés dans ces catégories sont les entreprises qui doivent payer l’impôt sur les sociétés. Toutes les entreprises qui paient des impôts de la catégorie BIC ont le droit de tenir des comptes de trésorerie dans le régime fiscal réel simplifié, ce qui se fait par le biais d’options ou de droits. Quant aux entreprises assujetties à la BNC, elles doivent adopter cette méthode pour bénéficier des avantages qu’elle apporte. Pour ces entreprises, même si l’utilisation de la comptabilité de trésorerie est facultative, elles doivent engager un expert-comptable. En effet, leurs activités nécessitent souvent une bonne expérience du terrain et sont chronophages à réaliser. Enfin, la comptabilité budgétaire est une autre option à considérer. Il est fortement recommandé d’embaucher un expert-comptable pour gérer le compte de trésorerie d’entreprise et s’assurer que tous les travaux comptables et fiscaux sont traités le plus rapidement possible.

Comment faire une comptabilité analytique ?
Quelles sont les compétences d’un expert comptable ?