Comment faire une comptabilité analytique ?

La compta analytique, également appelée comptabilité des coûts d’exploitation (CAE), est basée sur les données présentées par la tenue des comptes générale. C’est un sujet qui vous permet de calculer les coûts complets et partiels. Pour tout chef d’entreprise, il s’agit d’un outil très utile et même indispensable. Bien que la comptabilité générale (ou financière) repose sur l’enregistrement des activités de l’entreprise de manière globale dans le respect des obligations légales, la principale différence entre la comptabilité analytique et elle réside dans son objectif principal : les outils de contrôle et de gestion.

Qu’est-ce que la comptabilité analytique ?

Il s’agit d’une pratique d’analyse des comptes de l’entreprise. Le but de la compta analytique est d’expliquer et de prouver le flux financier d’une entreprise.

La comptabilité analytique fait toujours attention à une variable pour définir sa rentabilité. De ce fait, la société sera en mesure d’identifier les champs dans lesquels son activité se porte bien et où sa stratégie doit être revue.

L’avantage du compte d’exploitation réside dans la compréhension fine des flux financiers de l’entreprise. Il permet entre autres :

  • Interpréter les résultats commerciaux en identifiant les coûts d’activité (par exemple, le coût de production des produits)
  • Contrôle budgétaire : étudier la différence entre le budget prévu et la réalité pour la réalisation du projet, définir un budget plus adapté
  • et identifier les opportunités de croissance et vos futurs programmes

Le coût est différent de la comptabilité générale. En réalité, la comptabilité générale vise à synthétiser les comptes des entreprises, tandis que le compte d’exploitation vise à les analyser. Pour plus d’information, rendez-vous sur comptabilite-generale.fr.

Quelle est la différence entre la comptabilité analytique et la comptabilité générale ?

Quelques différences majeures se présentent entre ces deux disciplines importantes

  • La comptabilité analytique concentre son analyse sur la rentabilité de l’entreprise. Elle détaille les différences d’exploitation et de contrôle des coûts. Les profits et les pertes sont les deux principaux thèmes du compte d’exploitation.
  • Le grand livre fournit des analyses externes utiles pour l’administration fiscale ou les partenaires financiers potentiels. Il permet de classer toutes les évolutions financières de l’entreprise au travers des écritures comptables.

Lorsque la comptabilité générale est obligatoire, la comptabilité analytique ne l’est pas.

Modalités de mise en œuvre de la comptabilité analytique

Les entreprises souhaitant la mise en place d’une compta analytique ont le choix avec de multiples méthodes, les principales sont : la méthode du coût complet, le coût variable, le coût direct, le coût standard et ABC.

  • Méthode du coût complet

La méthode du coût complet permet aux entreprises d’interpréter les bénéfices générés au cours de l’année en alignant les produits qu’elles vendent sur leurs prix de revient.

Pour utiliser tous les coûts en divisant la société en plusieurs postes de travail, les coûts encourus par l’entreprise doivent être répartis entre ces postes de travail.

Cette technique permet d’observer la formation du prix de revient de chaque poste de travail qui représente de bonnes bases d’information pour déterminer le prix de vente (car le prix de revient peut être estimé à partir des infos dont possède l’entreprise).

  • Méthode des coûts variables

Les coûts variables consistent à ne considérer que les frais directement liés aux activités de l’entreprise : si l’activité diminue, alors diminue, et si l’activité se développe, alors augmente.

Cette méthode comparativement simple permet d’identifier le seuil de rentabilité de l’entreprise, mais elle ne prend pas en considération tous les frais supportés par l’entreprise.

  • Méthode des coûts directs

L’utilisation de la méthode des coûts directs permet de pallier les inconvénients de la méthode des coûts variables.

Cette fois, ce sera la question des coûts variables (tels que décrits ci-dessus) et des coûts fixes (ou frais généraux) qui ne sont pas liés aux activités de l’entreprise. Par conséquent, le seuil de rentabilité de l’entreprise est défini de manière plus précise.

  • Méthode du coût standard

En utilisant la méthode du coût standard, l’entreprise prédétermine les coûts qui seront encourus et les compare ensuite aux coûts réels. Les différents résultats de ces analyses comparatives seront analysés.

Cette technique permet à l’entreprise de comprendre ses marges bénéficiaires et déterminer des budgets et des prévisions, mais il est compliqué de mesurer le degré d’activité à retenir.

  • Méthode ABC

Des techniques de compta analytique nouvelles et actualisées ont été mises en œuvre, comme la méthode ABC.

Ce procédé consiste à décomposer l’entreprise en activités et à analyser l’entreprise de manière globale. Une activité consiste à effectuer un ensemble de tâches pour promouvoir la valeur d’un produit ou d’un service.

Une fois les activités définies, les indicateurs pertinents doivent être utilisés pour distribuer les coûts de la société entre elles.

Intérêts de comptabilité analytique

L’ajustement d’une comptabilité analytique permet à l’entreprise de mieux appréhender les dépenses qu’elle engage et de générer des informations pertinentes : résultats par produit, résultats par atelier… La comptabilité analytique est un outil important pour la gestion d’entreprise, car c’est une source d’informations qui aide à prendre une bonne décision pour améliorer les performances.

Comment comptabiliser la trésorerie ?
Quelles sont les compétences d’un expert comptable ?